Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord Reviews

Lire Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord réservez maintenant en ligne. Vous pouvez également télécharger d’autres livres, magazines et aussi des bandes dessinées. Obtenez en ligne Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord aujourd’hui. Vous recherchez Télécharger ou lisez Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord gratuitement ..? profiter.

Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord

======= >> CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER RESERVEZ LIGNE << =======

S’il vous plaît suivez l’étape d’instruction par étape jusqu’à ce que la finition pour obtenir Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord gratuitement. Enjoy It !!

Télécharger le fichier PDF

Télécharger Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord

Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord Détails

Prince des humanistes, Erasme de Rotterdam s’est battu toute sa vie pour la tolérance et l’harmonie, l’indépendance d’esprit et de la pensée. En 1511, il publie l’ouvrage qui le rendra célèbre pour l’éternité, l’Eloge de la folie. La Folie personnifiée interpelle le lecteur, critique avec une ironie mordante les travers humains, sociaux, politiques et religieux de son époque et appelle les hommes à plus de conscience morale, d’honnêteté et de vérité. Deux cents peintures et dessins des peintres de la Renaissance du Nord, Jérôme Bosch, Pieter Bruegel, Quentin Metsys, Lucas Cranach, entre autres, ainsi que les quatre-vingt-deux dessins inédits de Hans Holbein le Jeune accompagnent l’Eloge de la folie, en écho à la pensée d’Erasme. A nous de méditer, en paroles et en images, les leçons auxquelles l’Eloge de la folie nous invite, avec autant d’humour que de sérieux. Diane de Selliers

Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord

[wprebay kw=”2364370922″ num=”0″ ebcat=”-1″]

3 thoughts on “Eloge de la folie illustré par les peintres de la Renaissance du Nord Reviews

  1. Anonymous
    2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
    5.0 étoiles sur 5
    Encore une “pépite” des “Mille et une Nuits”, 16 janvier 2018
    Par 
    Smirna

    Achat vérifié(De quoi s’agit-il ?)
    Ce commentaire fait référence à cette édition : Eloge de la folie (Poche)
    Intéressé par ces temps reculés que sont le Moyen-Âge et la Renaissance, j’ai eu tout loisir de constater qu’à ces époques, la “folie” – peut-être parce que personne n’en connaissait ni les causes ni les conséquences – était un thème récurrent. On en trouve, par exemple, une autre trace célèbre dans le tableau “La Nef des Fous”, de Jérôme BOSCH. Je connaissais l’ouvrage – précurseur – d’Erasme, mais n’avais pas envie d’un épais volume assorti d’interminables commentaires. Je suis un “fan” de la petite collection “Les Mille et une Nuits”, et j’ai été rassuré de découvrir que l'”Eloge” y figurait, à un prix toujours imbattable. D’où ma commande.
  2. Anonymous
    5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
    2.0 étoiles sur 5
    Sans commentaires, 8 février 2017
    Par 
    Honeypie (Toulouse)

    Achat vérifié(De quoi s’agit-il ?)
    Ce commentaire fait référence à cette édition : Eloge de la folie (Broché)
    Il faut prendre ce titre au pied de la lettre : sans des commentaires et notes de bas de page, on passe à côté des références dont le texte du très érudit Erasme abonde. Livre reçu ce matin. Je ne vais pas le renvoyer car il ne coûte que 4 euros, mais je m’empresse de commander une autre édition. Avec notes !
  3. Anonymous
    1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
    3.0 étoiles sur 5
    Edition moyenne, 15 février 2018
    Par 
    Matthieu

    Achat vérifié(De quoi s’agit-il ?)
    Ce commentaire fait référence à cette édition : Eloge de la folie (Broché)
    L’édition de l’ouvrage reçu est pleine de coquilles, des “1” à la place de “l”, des “peur” à la place de “pour”, et d’autres..
    Cela n’enlève rien à la qualité du texte, mais le rends un peu frustrant à lire.. On se met à douter de certaines expressions ou tournures de phrase.

    Reste un texte intéressant, mais bourré de références à des auteurs anciens et de mots peu courants. A mon niveau littéraire, je l’ai lu avec une page internet ouverte et Wikipedia pour aller comprendre certaines références.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *