Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105)

Lire Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105) réservez maintenant en ligne. Vous pouvez également télécharger d’autres livres, magazines et aussi des bandes dessinées. Obtenez en ligne Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105) aujourd’hui. Vous recherchez Télécharger ou lisez Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105) gratuitement ..? profiter.

Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105)

======= >> CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER RESERVEZ LIGNE << =======

S’il vous plaît suivez l’étape d’instruction par étape jusqu’à ce que la finition pour obtenir Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105) gratuitement. Enjoy It !!

Télécharger le fichier PDF

Télécharger Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105)

Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105) Détails

Edition enrichie (Préface, notes, commentaires sur l’oeuvre, biographie et bibliographie)

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée.

 

Là où la terre est sauvage et le vent glacial, là où les pentes sont hostiles, les esprits peuvent devenir rudes, tenaces. Ils peuvent aussi être incroyablement imaginatifs et poétiques.

Enfant du Yorkshire, Emily Brontë se fait à la fois peintre réaliste, romancière gothique et poète du surnaturel dans cet ouvrage qui retrace, sur deux générations, les conséquences désastreuses d’un amour contrarié, celui d’Heathcliff et de Catherine. Elle y décrit à merveille la lande monochrome que seule la bruyère égaie ici et là, les marais dont l’humidité ronge les os et alourdit le coeur, les vents monotones et agressifs dont le sifflement effraie l’imagination. Elle dépeint avec véracité les tourments violents de la passion, de la vengeance et de la peur. Mais surtout, Emily Brontë démontre ses talents de composition, orchestrant sans dissonances les retours dans le temps, les intrusions de l’étrange et les changements de point de vue. Elle dévoile enfin la disposition romantique d’une jeune femme qui semble croire que le repos de l’âme ne se gagne qu’au terme d’une douloureuse errance. –Sana Tang-Léopold Wauters

Edition enrichie (Préface, notes, commentaires sur l’oeuvre, biographie et bibliographie)

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée.

 

Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105)

Find More 2253004758 Products

3 thoughts on “Les Hauts de Hurlevent (Classiques t. 105)

  1. Anonymous
    10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
    5.0 étoiles sur 5
    Un classique à découvrir, 4 août 2016
    Par 
    Jupsychokiller

    Achat vérifié(De quoi s’agit-il ?)
    Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Hauts de Hurle-Vent (Poche)
    Au moment où j’ai commencé les Hauts de Hurle-Vent, je n’en savais pas grand-chose. Je n’ai jamais cherché à me renseigner dessus même si j’ai vu cet ouvrage cité à de nombreuses reprises. Je pensais avoir droit à une grande et belle histoire d’amour sauf que ce livre va au-delà de la simple romance. Au début, je dois l’avouer, j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Je n’adhérais pas au narrateur. Il a fallu attendre qu’il tombe malade (bien fait. Oui, je suis méchante, mais je ne supportais vraiment pas ce personnage !) pour que je commence à apprécier le roman. Dès qu’il laisse la gouvernante prendre le relais, j’ai été transportée par l’intrigue.

    Les Hauts de Hurle-Vent débute par l’histoire d’amour entre deux êtres : Catherine et Heathcliff. Ils se connaissent depuis l’enfance, passent le plus clair de leur temps ensemble et sont épris l’un de l’autre. Tous les deux possèdent aussi un sale caractère, qui n’est pas arrangé par la façon dont ils sont traités par leur tuteur, à la suite de la mort du père. Cela n’aurait pas forcément dû les empêcher de se marier. Ils auraient pu s’enfuir après tout sauf que nos deux héros ont une légère tendance à être orgueilleux, ce qui les éloigne alors qu’ils sont pourtant si proches… Ils s’aiment, mais se haïssent. Leur sadisme se mêle à leur masochisme, ce qui rend leur relation aussi malsaine que destructrice.

    J’ai fini fascinée par leur histoire, me demandant sans cesse jusqu’où les personnages iraient pour se faire souffrir. Honnêtement, je n’ai pas éprouvé une grande empathie à leur égard, ni même pour leur entourage. Seul Hareton est parvenu à me toucher en tant que véritable victime des circonstances. Quant aux autres, je ne saurais dire ce que j’ai ressenti pour eux. Par moments, ils arrivaient à m’émouvoir pour qu’ensuite je désire les secouer. Après les personnages souffrent aussi de la manière dont la gouvernante les dépeints. Elle ne les narre pas de façon objective, mais subjective puisqu’elle a sa part de responsabilité dans la tragédie. Je dois d’ailleurs admettre que je suis restée perplexe face à certains choix qu’elle fait.

    Pour finir, les Hauts de Hurle-Vent raconte une histoire où les tourments de deux êtres condamnent leur entourage à la souffrance. Ce livre n’est guère joyeux, mais il parvient à être à la fois dérangeant et fascinant. Je ne pense pas qu’il puisse laisser indifférent une fois que l’on réussit à rentrer dans l’histoire. Je le recommande, car des classiques comme ça, j’aurais tendance à en redemander. Celui-ci, je ne l’oublierai pas de sitôt.

  2. Anonymous
    2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
    4.0 étoiles sur 5
    Les Hauts de Hurle-vent, 23 juin 2018
    Par 
    RAS

    Achat vérifié(De quoi s’agit-il ?)
    Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Hauts de Hurle-vent (Format Kindle)
    Récit à la fois insolite et atroce, Les Hauts de Hurlevent s’impose comme un roman aux personnages cruels — cruauté rejoignant parfois même les personnages les plus gentils — et où la mort est obsédante. Loin d’être un récit moralisateur, Emily Brontë achève néanmoins le roman dans une atmosphère sereine, suggérant le triomphe de la paix et du Bien sur la vengeance et le Mal. Un roman classique, de la très grande littérature.
  3. Anonymous
    2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
    5.0 étoiles sur 5
    les sœurs Brontë, 2 décembre 2017
    Par 
    Ragnarok

    Achat vérifié(De quoi s’agit-il ?)
    Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Hauts de Hurle-Vent (Poche)
    La plupart des critiques disent qu’Emily est sans doute celle qui a l’écriture la plus aboutie des trois sœurs. J’ai un faible pour Charlotte et mon avis n’est pas aussi tranché.
    Reste que que le livre est un classique. l’écriture est très fine même si l’histoire elle même n’est pas des plus créatives.

    je me demande pourquoi j’ai découvert ce livre si tard. surtout que depuis, la chanson de Kate Bush me touche encore plus (Kate Bush avait eu la bonne idée de lire le livre à 16 ans, elle)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *